QUELQUE CHOSE DE COMMUN
Création participative sur le séisme du Teil
 

Le 11 novembre 2019, la ville du Teil en Ardèche est frappée par un séisme de magnitude 5,4. Le spectacle QUELQUE CHOSE DE COMMUN propose de donner à entendre, du point de vue des habitants, ce que ce séisme a bousculé. 

« Ca parle des gens, ça parle de leur vie, de leurs trébuchements, de leurs peurs face aux choses qu’on ne maîtrise pas, de leur envie de continuer , de se donner la main ! Je crois que ça sert à faire du bien, je pense que ça sert à rassembler les gens. »    Raphaëlle, participante au projet

« Il y a une bonne énergie autour de quelque-chose qui nous a tous un peu détruit un petit coin de notre corps, de notre maison ou de notre âme. »   Françoise, participante au projet 

un montage sonore réalisé par Claire Lauzon à partir de récolte de paroles d'habitants sur le séisme 

Ce projet est rendu possible grâce au soutien financier de la Mairie du Teil, de la CAF, du Département de l'Ardèche, d'Ardèche Habitat, et de la DRAC AURA.

Projet co-dirigé par Maia Jarville et Claire Lauzon // Mise en scène Maia Jarville // Création sonore Claire Lauzon // Avec un groupe de neuf habitants et la comédienne Sachernka Anacassis.

LES DATES DE REPRÉSENTATION (PROCHAINES DATES À VENIR.)

Le 16 Octobre 2021, salle Paul Avon, Le Teil, 20h

Le 22 Octobre 2021, la Crypte, Lagorce, 20h (Saison Culturelle Le Pied aux PLanches)

Le 23 Octobre 2021, salle de spectacle de Meyras, 20h30 (Festival les jours de la Dame, Leda Atomica)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN / GENESE ET CONSTRUCTION DU PROJET 

Le projet est né d’une rencontre entre la compagnie La Ligne et le CCAS de la commune du Teil. Ce projet s’inscrivait dans un ensemble d'actions liées à la mémoire du Teil et menées par la ville du Teil elle-même. Dans un contexte de renouvellement urbain, il s'agissait de valoriser une histoire commune pourtant peu partagée par les habitants du Teil, de sortir des préjugés et de l'entre soi et s'inscrire dans une démarche participative.

Le 11 novembre 2019, le Teil a été secoué par un séisme. Et depuis, tout a été bousculé... Un mois après le séisme, la mairie du Teil nous a contacté pour nous inviter à venir sur place, recueillir la parole des habitants, s'immerger dans le contexte post-séisme traumatisant pour tous, saisir la réalité du drame sur place...

Au printemps 2020, nous avons inventé un dispositif de « rencontres de rue » nous permettant d'aller à la rencontre des habitants, dans différents espaces publics des quartiers du Teil. Cette phase du projet s'est construite en lien étroit avec les « adultes relais » de la mairie du Teil , la Direction Culture et Développement Social de la Mairie du Teil, l' ADSEA Prévention Spécialisée du Teil, et avec notre partenaire sur le projet : Néos Film.

A l'aide de deux grandes banderoles visibles de loin nous interpellions les passants avec ces questions : « Le séisme a beaucoup détruit, a-t-il construit quelque chose ? » et « Le séisme fait-il partie de votre passé ou de votre présent ? »

Nous proposions ensuite aux personnes interpellées de venir s’asseoir dans un fauteuil face caméra et nous faisions défiler une série de questions écrites auxquelles ils pouvaient au choix répondre ou ne pas répondre. L'aspect ludique de l'entretien facilitait la participation de tous, et le dispositif était complètement visible par tous, ouvert, et chacun pouvait s'arrêter pour regarder et écouter. Les questions par contre n'étaient connues qu'une fois la personne assise sur le fauteuil, suscitait la curiosité des passants et leur donnait envie de participer...

Nous avons réalisé une quarantaine d' entretiens filmés grâce à ce dispositif, que nous avons installé dans divers quartiers et points stratégiques de la ville. Ces rencontres nous ont permis de penser le projet au plus proche des réalités du terrain, et in

fine, de constituer un groupe d'une douzaine d'habitants qui ont décidé de nous accompagner dans cette aventure : créer un spectacle collectivement !

La création ayant été repoussée pour raisons sanitaires, nous avons pu cheminer peendant preque deux ans avec ce groupe d'habitants.

 

 

use4.JPG
use3.JPG
Use 5.JPG
article QQCDC.jpg
use1.JPG