Création 2015

Tout le monde est occupé, d'après Christian Bobin

Spectacle tout public à partir de 10 ans

Ariane est amoureuse. Le soir de son mariage, elle s’arrache le cœur de la poitrine et l’offre à son époux, qui par maladresse le laisse tomber. Il se brise en trois morceaux en touchant le sol ; elle aura trois enfants. Le soir même, Ariane quitte son mari, enceinte. Elle continue de faire le ménage chez les riches – elle est femme de ménage- et accouche dans une fête foraine. Manège, sa fille, ne ferme jamais les yeux, et le jour où elle se met à parler, c’est pour prédire l’avenir.

 

Puis arrive un deuxième amour, et un troisième, des enfants, un bibliophile jaloux, un banquier orphelin, une galeriste ambitieuse, un chat, un canari, un plombier qui chante du Mozart, une statue de la vierge, un voyage a Venise, une crevette, une prof de dessin, des cartes postales et quelques chansons. Ensemble, ils constituent

peu à peu une vraie tribu, une « famille » hétéroclite et joyeuse.

 

Mais tous, même réunis, continuent de n’être habités que de leurs propres obsessions. « Tout le monde est occupé ! »

 

Quelques Lignes autour de la création...

"Tout le monde est occupé, c'est l'histoire d'Arianne, une femme libre. Une femme amoureuse, qui va chercher pour elle même les limites de cette liberté. C'est un conte. Dramatique et terrible, comme le sont les contes. Un conte qui commence par un mariage et qui nous emmène cette fois au-delà de la douce conclusion « ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants », c'est-à-dire lorsqu’il ne se passe plus rien de palpitant.

 

L'intérêt de cette oeuvre ne réside pas tant dans l'histoire elle-même que dans sa lente précipitation vers la tragédie . C’est tout un microcosme familial qui se dérègle peu à peu parce que « tout le monde est occupé » et que chacun, pris dans la bulle de ses propres obsessions, laisse la barque dériver… jusqu’au drame.

C'est un univers tout à fait ordinaire, voir banal,  et cependant empreint de merveilleux. Les glissements oniriques adviennent justement à partir de ce tableau de la vie quotidienne, par glissement d’un monde à un autre, quand l’émotion est trop forte ou que l’on se confronte à une impossibilité.

 

Les procédés poétiques de Christian Bobin sont très proches des procédés poétiques du théâtre ; plusieurs degrés de réalité coexistent sans qu’il n’y ait contradiction, les rêves s’incarnent, les fantasmes prennent corps, et tout peut être transformé, jusqu’aux lois physiques qui n’ont plus cours.

Tout est possible chez Bobin, tout est possible au théâtre, les animaux parlent, les amoureux volent, et les morts se relèvent.

 

Ce qui m'a passionnée dans ce projet est la recherche d’une écriture de plateau, qui soit en adéquation avec l’écriture si particulière de Bobin. Il ne s’agit pas de monter une pièce, mais de faire vivre cette poésie qui concerne autant les objets, les ambiances et les non-dits que les personnages et leurs répliques.

Le théâtre n'est alors plus seulement un moyen ; il devient lui-même un sujet."

 

Maïa Jarville

Tout le monde est occupé

 

Adaptation & mise en scène : Maïa Jarville

Avec : Marie Debasquiat, Fanny Fezans, Martin Kamoun

et Maxime Mikolajczak.

Scénographie : Elsa Belenguier

Création Lumières : Yann Loric

Création Sonore : Hervé Guérande-Imbert

Réalisation Trailer : Karel Pairemaure

 

 

Contact  production / diffusion : Julie Glotz

compagnielaligne@gmail.com

07 69 04 68 36

 

 

 

Pour télécharger le dossier complet, 
cliquez sur ce lien :

 

 

Compagnie La Ligne - Association Loi 1901 

Licence d'entrepreneur de spectacle n°2-1082802 n°3-1082803

Siret : 801 723 669 000 17

Siège social : Hôtel de Ville 07380 SAINT CIRGUES DE PRADES

© photos : Didier Goudal & Julie Glotz-Terrier.

Proudly created with Wix.com

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now