Présentation de la Compagnie

 

La Compagnie La Ligne est née en 2016 en Ardèche à l'initiative de Maïa Jarville, metteuse en scène et Julie Glotz-Terrier, administratrice de production.

Deux rencontres ont ensuite structuré le projet artistique: avec Sébastien Joanniez, auteur, et Claire Lauzon, créatrice sonore.
La Compagnie déploie désormais ses ailes sur différents territoires et construit ses projets en lien étroit avec les habitants, les paysages, et les réalités de ces territoires.

Travaillant à partir d'éléments du réel et d'écritures contemporaines, elle porte une grande attention à la place du public dans les processus de création et à sa propre place dans la société. Elle cherche à créer des espaces sensibles qui permettent à la fois de faire découvrir des langages poétiques et d'ouvrir le débat.

La Compagnie a été accueillie en résidence triennale aux Quinconces, scène régionale de Vals-les-bains, de 2017 à 2020. Elle est compagnie associée au Théâtre des Clochards Célestes à Lyon pour la saison 21-22.

« En faisant le pari de créer la compagnie en Ardèche, je répondais à un idéal de vie et de théâtre. J'ai eu l'occasion depuis de mesurer à quel point cet idéal pouvait s'apparenter à une utopie, et à quelles difficultés ce choix m'exposait. 

Pourtant pas un instant je n'ai regretté ce choix. Il m'a amenée à travailler autrement, il a dessiné une identité de travail que je continue de défendre. Les premiers projets de la Cie sont nés de rencontres avec ce territoire, ils se sont construits en lien étroit avec ses réalités.

Recherches documentaires, créations In Situ, projet participatifs, écritures contemporaines, le champ d'investigation de la Cie s'est élargi au fil du temps, mais la question du rapport au réel et aux publics reste au cœur de nos préoccupations. Si nous naviguons dans des univers très variés, la recherche artistique qui traverse tous les projets est la même : imaginer chaque fois un vocabulaire théâtral, une écriture de plateau, un langage scénique qui soit en adéquation avec l'écriture abordée ou avec le sujet traité. »

Maïa Jarville

2017-2020 : Le triptyque sur le travail, un projet au long cours

"D’abord il y a l’installation sur un nouveau territoire ; l’Ardèche, terre rurale un peu paysanne, très touristique et complètement désindustrialisée. Le sentiment en arrivant que je dois prendre le temps, que je ne peux pas faire ici ce que je faisais ailleurs. Ensuite ce sont des rencontres qui seront le point de départ. Je croise des anciens mineurs. Migration, droit du travail, désindustrialisation; l’histoire de la mine de Largentière ouvre sur de nombreux sujets qui m’interpellent. Claire Lauzon et son micro m'accompagnent sur le terrain, nous menons une année de recherche documentaire (en partenariat avec une équipe de sociologues) puis Sebastien Joanniez rejoint le projet, il écrit le texte du spectacle Sur le carreau Il s'agit d'un seul en scène donnant à entendre l'enchassement des voix et des points de vue que nous avons rencontrés, et nous recréons un choeur d'habitants dans les différents lieux de représentation.

Les voix de ces ouvriers qui nous parlent d’un monde en train de disparaître nous mènent vers une réflexion plus large sur le monde du travail, sur ses évolutions depuis trente-cinq ans. Nous décidons de continuer nos recherches, de faire parler des gens, de tous âges, de tous milieux, des actifs de tous les domaines, des inactifs aussi. Le rapport intime que l’on entretient avec son travail - son métier - son emploi – a considérablement évolué dans les trente dernières années, mais travail et chômage apparaissent plus que jamais au centre des débats, qu’ils soient politiques, sociaux, sociétaux, environnementaux, etc.

Faire entendre ces évolutions nous paraît pertinent parce que nous y percevons, en écho, les modifications profondes de notre société. Nos rencontres nous amènent à inventer deux formes distinctes, bien que profondément liées, et nées du même terreau : T’es dans quoi?, projet participatif in situ, puis Safari, texte poétique de Sébastien Joanniez, fruit des ces années de recherche commune."

Maïa Jarville.

 

 

 

 

                                                     

                                                                                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                                                                 

 

 

 

 

 

 

 

 

Joanniez_Pierre Brunel.jpg
25626107_515019278855415_6105232490466326795_o.jpg
Capture d’écran 2022-01-17 à 15.33.06.png
Maia paysage_edited.jpg

Maïa Jarville,

metteuse en scène

Julie Glotz-Terrier,

administratrice de production

Sébastien Joanniez,

auteur et comédien

Claire Lauzon,

créatrice sonore

L'EQUIPE

La Compagnie La Ligne c'est aussi 

Louka Petit-Taborelli (comédien)
Prisca Ward (danseuse chorégraphe)
Geoffroy Roger (technicien son-régisseur général)
Marie Debasquiat (comédienne, dramaturge)
Martin Kamoun (comédien)
Maxime Mikolajczack (comédien)
Fanny Fezans (comédienne)
Elsa Belenguier (scénographe)
Yann Loric (créateur lumière)
Hervé Guérande-Imbert (créateur sonore)
Didier Boulle (comédien)
Arthur Quelven (comédien)
Sachernka Anacassis (comédienne)
Louise Roch (comédienne)
Anne-Sophie Mage (créatrice lumière - vidéo - régisseuse générale)
Louise Blancardi (créatrice sonore)
Charlotte Girard (scénographe)
Lucile Chikitou Carette (comédienne, assistante à la mise en scène)
Sarah Eger créatrice lumière - régisseuse générale)
Rémi Pédevilla (comédien, constructeur)